Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce que je garde de mon passage à l'ENAP...

Lorsque j’ai terminé mon BACC en service social…il y a de cela plusieurs années…j’avais le projet de poursuivre mes études à la maîtrise. Les années ont passé et je n’ai jamais donné suite à ce projet. Je n’avais pas encore trouvé ce qui m’apporterait ce dont j’avais besoin pour me permettre de m’accomplir dans ma carrière. C’est le remplacement d’une gestionnaire chef de programme qui m’a permis de réaliser que la gestion était pour moi un nouveau champ d’intérêt dans ma vie. J’ai alors senti le besoin d’aller chercher des connaissances et des outils afin de me préparer à exercer les fonctions de gestionnaire dans le réseau de la santé et des services sociaux.
J’ai débuté le DESS à l’automne 2013 pour éventuellement bifurquer vers la maîtrise en gestion des services de santé et services sociaux. C’est riche de mon bagage de connaissances, et avec beaucoup de fierté, que d’ici quelques semaines à peine, j’aurai enfin réalisé un des projets qui me tenait à cœur depuis longtemps!
Mon parcours à l’ENAP m’a permis de comprendre davantage la réalité dans laquelle s’inscrivent les organisations des services de santé et services sociaux, les enjeux et les défis qui m’attendent en tant que future gestionnaire. J’ai d’abord pris connaissance des différents enjeux politique, économique, social, technologique, écologique et légal qui gravitent autour des organisations publiques contemporaines. J’ai approfondi les éléments théoriques liés au concept de nouveau management public qui orientent les réformes de l’administration publique. Particulièrement dans le domaine de la santé et des services sociaux, il a été intéressant de comprendre les principes sous-jacents aux différentes réorganisations et de constater l’impact de ces réformes, soit par le désengagement du gouvernement fédéral, la privatisation de certains soins et services, la gestion davantage axée sur les résultats, la performance, l’augmentation de l’imputabilité du gestionnaire, la reddition de comptes et la nécessité de transparence à l’égard de la population. Ainsi, les cours de « Gestion par résultats », « Tableau de bord – outil de suivi de gestion et de programmes » et « Gestion financière du secteur public » ont été autant de cours qui m’ont permis d’améliorer mes connaissances et de développer des outils qui me sont utiles dans ma pratique.
Mon parcours m’a également permis de comprendre qu’en santé et services sociaux, mon défi en tant que gestionnaire sera de contribuer à optimiser les services dans une optique d’amélioration continue de la qualité et de l’accessibilité aux services, de continuité de services et de sécurité. Il en est un de taille! Or, j’ai réalisé que sur le plan de la gestion des ressources humaines, la mobilisation du personnel représente un facteur essentiel pour l’amélioration continue de la qualité des services à la clientèle. Le réseau de la santé et des services sociaux étant en constants changements, le gestionnaire doit adopter une stratégie de gestion de changement et faire preuve de leadership mobilisateur et de courage managérial. J’ai également le souci de faire en sorte que mon organisation représente un employeur de choix et que mon équipe de travail évolue dans un environnement stimulant et valorisant. En ce sens, certains cours tels que « Gestion des ressources humaines », « Habiletés de direction » et « Individus et groupes en milieu organisationnel » m’ont permis d’acquérir des connaissances et des outils de gestion de personnel que j’utilise régulièrement.
Finalement, le cours « Planification des services et organisation en réseau » nous rappelle que l’optimisation des services est une responsabilité qui se doit d’être partagée par tous les acteurs du réseau. Bien que le gestionnaire se doit d’adopter un mode de gestion éthique dans l’optique d’une approche populationnelle et de gestion de fonds publics, il n’est pas seul à faire face aux défis actuels en santé et services sociaux. Le partenariat demeure un enjeu majeur et le client doit demeurer au centre de nos préoccupations à tous!
Le 17 novembre 20h sera pour moi le moment qui mettra un terme à cette période de ma vie dans laquelle j’ai investi énormément de temps et d’énergie. J’en suis extrêmement fière! Je retiens de mon parcours académique à la « Prestigieuse École Nationale d’Administration Publique », des rencontres et des discussions extrêmement enrichissantes sur les plans personnel et professionnel. Merci à mes collègues de classe! Je retire des connaissances théoriques et pratiques qui me permettent de mieux comprendre le milieu et les enjeux auxquels je serai appelée à faire face dans les prochaines années. Également, je conserve des outils de gestion qui me sont utiles au quotidien. Merci aux enseignants! Et pour terminer, la fin de mon parcours de maîtrise coïncide avec le début d’une nouvelle carrière pour moi en tant que gestionnaire dans le réseau de la santé. Je me sens aujourd’hui bien outillée pour relever ce nouveau défi…qui sera de taille je le sais encore mieux maintenant!!!

Nathalie Moreau-Deveault

Commentaires

  • Un bon bilan qui nous indique les "profits" d'élever encore et toujours ses connaissances. Des bénéfices au plan professionnel et personnel . Bonne suite

Écrire un commentaire

Optionnel