Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2012 à 2019...Une histoire sans fin qui s'achève!

Enfin c’est terminé ! C’est la fin de la Maîtrise en gestion publique. En même temps, je ressens une nostalgie réelle en mettant plus d’un mètre de notes de cours et d’articles au recyclage. Imprimé recto verso en plus !!

J’ai beaucoup appris depuis 2012 ! Je n’étais alors pas encore gestionnaire et j’avais de la difficulté à accrocher les concepts à des situations professionnelles réelles. Étant alors formatrice à la Ville de Montréal, j’essayais d’appliquer certains concepts de gestion aux apprenants à qui je donnais de la formation.

Ce que je retiens après toutes ces années, ce sont surtout les trucs concrets appris dans certains cours puisqu’ils m’ont été très utile. Par exemple, les différentes techniques de rétroaction que j’ai appliquées à maintes reprises lors des évaluations de rendement ou tout simplement lors des rencontres individuelles pour aider les employés dans leur cheminement. La méthode Regain qui associe plusieurs types de personnalité aux personnages de Tintin. Cette méthode m’a permis de mieux me connaître en tant que gestionnaire mais aussi de mieux cerner mes collaborateurs, leurs besoins, leur façon de comprendre, leur façon de travailler en équipe. C’est devenu avec la pratique plus facile d’interagir avec des personnes qui ont un mode de perception différent du mien. Comme nous vivons dans une période stressante où tout va vite et tout est évalué en termes de performance et d’excellence, une technique de respiration enseignée par Nancy Brassard m’a été plus que bénéfique, tant dans ma vie professionnelle avant une rencontre importante, que dans ma vie personnelle pour prendre quelques minutes de répit avant de replonger dans notre vie de fou !

J’ai surtout appris à devenir une meilleure version de moi-même. À développer mon empathie, à m’intéresser aux autres, à leur vie, à leurs aspirations, à leurs besoins. J’ai bien sur appris plusieurs autres notions très importantes associées à la planification stratégique, à la gestion de projet, etc. Mais ce qui fait vraiment la différence dans mon milieu et dans ma pratique, ce fut d’apprendre à me connaître comme individu puis comme gestionnaire, puisque dans notre domaine, nous sommes l’outil principal nécessaire à la construction d’une équipe solide et efficace. L’aspect humain, souvent laissé de côté au travail est en fait l’aspect le plus important pour créer, pour accomplir la mission de nos organisations.

J’ai aussi rencontré des personnes exceptionnelles de qui j’ai beaucoup appris. Ces personnes m’ont partagé leur quotidien, je me suis sentie moins seule dans mon rôle de gestionnaire quand ce n’était pas rose. Ils m’ont donné des conseils, des trucs, m’ont supportée moralement. J’ai aussi eu la chance d’avoir des professeurs qui m’ont marquée par leurs connaissances, leur écoute, leur réel désir de nous voir progresser.

J’ai beaucoup aimé les cours à distance pour leur côté pratique et le fait que je pouvais suivre mes cours en pyjama, sans avoir à faire 2 heures de route et à chercher du stationnement. Par ailleurs, je suis maintenant une référence en matière de stationnement autour de l’Enap, avis aux intéressés ! Par contre, je ne recommande pas les cours à distance. J’ai appris plusieurs concepts, j’ai réalisé des travaux pertinents, j’ai pu échanger sur les forums, mais rien ne se compare à un cours en classe, entouré de personnes qui vivent la même réalité. Et quand les professeurs nous « obligent » à faire des exercices de groupe, des simulations de rencontre, des exercices filmés, quand ils nous sortent de notre zone de confort et qu’ils nous font poser un regard nouveau sur nous-mêmes et sur nos interactions avec les autres, il n’y a aucun travail écrit ou aucun examen qui apportera un tel niveau de connaissance de soi, d’apprentissage et d’application concrète des concepts étudiés.

Maintenant que j’ai bel et bien terminé la Maîtrise, accomplissement dont je suis plutôt fière d’ailleurs, je me permets de dire et d’écrire que la notation est très (trop) clémente. Malgré tout, je considère que les apprentissages effectués, peut importe la note obtenue, sont là pour rester. Je recommanderai la Maîtrise en gestion publique à tous les gestionnaires qui souhaitent faire la différence dans leur organisation.

Bon succès à tous ! Bien hâte de lancer mon p’tit chapeau noir à guirlande à vos côtés !

Vicky Stavropoulos Groupe 22

Commentaires

  • Tout un parcours qui conduit à être meilleure dans sa vie professionnelle et passionnée d'apprendre toujours et toujours-Bravo pour ce parcours.

Écrire un commentaire

Optionnel