Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Faire une maîtrise à l’ÉNAP : deux ans d’intensité et d’apprentissage

En mai 2017, j’étais avocate depuis plus de neuf ans et gestionnaire depuis six ans. À ce point de ma carrière, j’occupais un poste de cadre intermédiaire à titre de directrice des affaires professionnelles et pour une nouvelle organisation depuis six mois. Encouragée par mon nouveau patron et motivée par mes nouvelles collègues de travail, qui se sont inscrites avec moi à la maîtrise, j’ai commencé cette nouvelle aventure avec beaucoup d’enthousiasme en faisant un autre retour aux études, cette fois-ci en administration publique, profil gestionnaire.

Alors que j’œuvrais au sein du système professionnel et plus particulièrement des ordres professionnels, je désirais suivre cette formation depuis longtemps afin de me doter d’un cadre théorique de niveau supérieur. Mon but était de gérer moins de façon instinctive comme je le faisais avant cette formation.

Mon parcours académique à la maîtrise m’a permis d’aiguiser mon jugement sur la meilleure façon de gérer en acquérant un fondement solide de gestionnaire, ce que je n’avais pas… jusqu’à maintenant. Ce parcours académique m’a appris plusieurs concepts de gestion, en m’offrant différents outils favorisant une gestion plus efficiente et efficace et en me permettant de découvrir quel type de gestionnaire je suis.

J’ai d’abord appris les concepts de la nouvelle gestion publique axés sur la déhiérarchisation des organisations, sur un travail plus collaboratif, sur une gestion basée sur les résultats plutôt que sur le processus, sur l’imputabilité et sur le service-clients.
Aussi, j’ai vu les différents outils de gestion que sont les profils de compétences, la matrice d’aide à la planification de projet, le cadre logique du projet, la gestion de risque, le diagramme de Gantt pour la planification des tâches, l’élaboration d’un plan d’action avec des actions, des indicateurs et des cibles précises et en lien avec l’objectif.

Puis, j’ai acquis une meilleure connaissance de la gestion financière me permettant d’effectuer une lecture adéquate des états financiers d’une organisation.

Enfin, j’ai appris énormément sur les relations humaines, sur moi et sur mon style gestion. De façon plus précise, dans mon cours : « Individus et groupe en milieu organisationnel », j’ai appris les aspects psychologiques qui découlent des notions suivantes : communiquer, influencer, résoudre des conflits, changer et bien-être. J’ai appris l’utilisation de la position haute et de la position basse. Dans les rapports avec l’autre, est-ce qu’on négocie le pouvoir ou l’objet? J’avoue que ces notions s’avèrent tout aussi importantes dans ma vie personnelle. J’ai également appris comment être un bon coach dans une intervention individuelle et que, lors de la résolution d’une problématique, il est préférable d’utiliser des questions non directives et non directionnelles.

Cette session-ci, je suis également inscrite aux cours : « Habiletés de direction » et « Compétences de gestion et développement de carrière », qui sont très révélateurs de mon style de gestion. Le premier cours m’a permis de connaître mon style d’influence et mon style de communication prédominants et de comprendre lesquels je devrais utiliser davantage. Le deuxième cours m’a permis de découvrir mon type de personnalité par l’indicateur de types psychologiques Myers-Briggs. J’ai découvert la perception de mon patron, de mes collègues de travail ainsi que de mes employés quant à mon style de gestion avec l’évaluation 360. Tous ces apprentissages ont un impact direct dans mon milieu professionnel, plus particulièrement sur ma façon de gérer et de soutenir mon équipe.

En sommes, je suis extrêmement fière d’avoir, depuis deux ans, découvert et développé des habiletés de direction favorables à mes objectifs futurs d’occuper des postes de cadre supérieur. C’est avec grand honneur qu’à la fin de la session d’été 2019, après deux ans d’intensité et d’apprentissage, je deviendrai une candidate à la maîtrise en administration publique, profil gestionnaire.

Marie-Chantal Lafrenière, candidate à la maîtrise en administration publique, profil gestionnaire.

Les commentaires sont fermés.